AccueilLes articlesGuidesL’intérêt du coworking dans la domiciliation d’entreprise

L’intérêt du coworking dans la domiciliation d’entreprise

Les pratiques de travail évoluent. De nos jours, le formalisme et les structures rigides laissent la place à des habitudes plus souples, en adéquation avec un monde du travail en perpétuelle métamorphose. Dans ce contexte, le coworking a le vent en poupe. En quoi consiste cette pratique, et pourquoi est-elle désormais très populaire chez les entrepreneurs ?

Qu’est-ce que le coworking ?

espace de coworkingLe coworking consiste simplement à réunir dans un même espace plusieurs travailleurs appartenant à des sociétés différentes. Ils peuvent exercer dans le même domaine d’activité, ou au contraire oeuvrer dans des branches totalement différentes. Le but ? Réduire les coûts bien sûr, mais aussi générer des synergies grâce à une proximité constante entre différents profils.

La plupart du temps, les espaces réunissent un faible nombre de personnes, afin de favoriser les rapports : selon les chiffres fournis par le site internet Bureauxapartager.com, seuls 4% comptent plus de 100 postes, alors que 88% de ces espaces contiennent moins de 50 postes. Près de la moitié des espaces de coworking sont même dotés de moins de 20 postes, et s’adressent prioritairement aux auto-entrepreneurs ou aux entreprises unipersonnelles.

Certains espaces cherchent à regrouper des gens qui exercent des activités complémentaires. Ainsi, le bâtiment Commune Image situé à Saint-Ouen réunit des sociétés de l’audiovisuel qui ont vocation à travailler ensemble : graphistes, monteurs, sociétés de financement et de post-production cohabitent et s’entraident tout en partageant leurs loyers.

La popularité des espaces de coworking dans la domiciliation

La tendance est relativement jeune : 35% des espaces de coworking actuellement disponibles en France n’ont été créés qu’il y a quelques mois. 70% de ces espaces ont moins de deux ans d’existence.

Contrairement à une idée reçue, les personnes qui ont recours au coworking ne sont pas forcément des freelances : ceux-ci ne représentent en fait que 48% des utilisateurs, le reste étant composé d’employés de PME, de TPE ou d’associations.

Il reste encore à trouver un équilibre entre l’offre et la demande : à ce jour, peu d’espaces peuvent prétendre être entièrement remplis. Toujours selon les chiffres de la société “Bureaux à Partager”, 49% des espaces ne seraient remplis qu’à moitié, tandis que seuls 31% pourraient être considérés comme bien remplis.