Accueil > Domiciliation Entreprise > Auto-entrepreneur : quelle solution de domiciliation choisir ?

Auto-entrepreneur : quelle solution de domiciliation choisir ?

Les sociétés ne sont pas les seules qui doivent donner de l’importance au choix de leur adresse de domiciliation. Les auto-entrepreneurs ne doivent pas également négliger cet aspect. C’est de celle-ci que dépendent en effet les juridictions auxquelles ils doivent s’adresser en cas de litige et les services fiscaux compétents pour leur micro-entreprise. Avec une domiciliation prestigieuse par ailleurs, ils changeront la manière dont les banques, leurs clients, leurs partenaires et les collaborateurs voient leur micro-entreprise. Découvrons les possibilités qui se présentent à eux en ce qui concerne cette question.

Domiciliation personnelle et local commercial : pas forcément une bonne idée

Un auto-entrepreneur utilise son domicile personnel en tant que siège social de son entreprise. Et à première vue, cela constitue une bonne idée. En effet, cela donne la possibilité de réduire les dépenses, notamment au début. S’y ajoute le fait que la micro-entreprise pourra se charger du règlement des charges produites dans l’habitation liées aux activités professionnelles.

Concrètement cependant, cette option est moins avantageuse qu’il en a l’air. Il y a, en premier lieu, la limitation de l’usage de son habitation pour domicilier sa micro-entreprise à 5 ans. Par ailleurs, dès la deuxième année d’exercice, on sera soumis, comme les entreprises disposant d’un local commercial, à une cotisation foncière des entreprises. Et même si l’habitation pourra ne pas être le lieu effectif de travail, le fait qu’il soit choisi en tant que siège de la micro-entreprise implique l’inscription de son adresse sur tous les documents officiels. Il ne s’agit donc pas d’une meilleure solution pour tout auto-entrepreneur soucieux de la protection de sa vie privée.

Par ailleurs, si le domicile se trouve dans une copropriété, il faut vérifier si cette pratique n’est pas interdite par le règlement de copropriété. Et si elle est autorisée, l’intéressé est obligé d’en discuter avec le propriétaire, le bailleur ou le syndic. Plusieurs autres contraintes s’y ajoutent si l’habitation se trouve dans les Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine ou dans une localité de plus de 200 000 âmes. L’accueil des clients et marchandises sera interdit si l’habitation se trouve à l’étage et toutes activités entraînants désordre et danger en rez-de-chaussée.

Pour toutes ces raisons, beaucoup d’auto-entrepreneurs choisissent la location ou l’achat d’un local commercial pour la domiciliation de leur micro-entreprise. Cela leur permet d’avoir de quoi accueillir leurs salariés et partenaires, entre autres. Il se peut cependant que l’adresse ne dispose pas d’une bonne réputation. Ce qui a incité à la création d’une solution plus valorisante : la société de domiciliation.

Société de domiciliation : pour donner une meilleure image de sa micro-entreprise 

La crédibilité est un important vecteur de développement de toute entreprise. Pour l’obtenir, l’auto-entrepreneur peut faire appel à une société de domiciliation. Celle-ci lui fournira une adresse fournissant à son organisation une meilleure image auprès de ses clients et partenaires.

L’auto-entrepreneur n’est cependant pas obligé, pour cela, de louer un local prestigieux. Il peut même poursuivre ses activités depuis son habitation, mais l’adresse de sa micro-entreprise reste celle fournie par la société de domiciliation. Il faut cependant veiller à ce que ladite adresse ait reçu l’agrémentation du Préfet de police ou département et ait fait l’objet d’une immatriculation au RCS.  À noter qu’il est important d’aviser le centre des Formalités des Entreprises pour toute personne choisissant cette solution.

La question budgétaire ne doit pas constituer un obstacle au recours à une société de domiciliation. En effet, à partir de 20 euros par mois, il est possible d’avoir une solution fournissant un supplément de crédibilité à la micro-entreprise. Les auto-entrepreneurs qui ont plus de budgets peuvent même profiter, en plus de la domiciliation, de services complémentaires comme l’assistance juridique, la permanence téléphonique, le secrétariat et l’utilisation d’un local pour des réunions ou l’accueil de certains partenaires importants.

Quel que soit le budget de la micro-entreprise, la société de domiciliation doit s’occuper de la conservation des documents comptables et administratifs.

Certaines sociétés de domiciliation vont encore plus loin aujourd’hui en créant des pépinières d’entreprise. Il s’agit d’une solution de domiciliation adressée plutôt aux personnes qui débutent dans le monde de l’auto-entrepreneuriat. Celles-ci se verront mis à leur disposition, dans un lieu où d’autres entreprises ou professionnelles sont présentent, des services et équipements de production. Ceux-ci sont même généralement complétés par de formations et d’accompagnements nécessaires pour les premiers pas dans le monde entrepreneurial. Après quelques années passées avec cette solution cependant, il est conseillé de se tourner vers la précédente solution. Par ailleurs, les contrats avec les pépinières durent rarement au-delà de 3 années.

Note globale

Variété des services
Prix effectués
Qualité de l’accueil
Réactivité