Accueil > creation et gestion d'entreprise > Les aides dédiées aux jeunes créateurs d’entreprise

Les aides dédiées aux jeunes créateurs d’entreprise

Nombreux sont les jeunes entrepreneurs qui en mettant en place leurs entreprises, souhaitent bénéficier d’un coup de pouce financier. Il en existe en effet un large panel, mais souvent méconnues, sous forme de subventions, financements, accompagnement et exonérations. Quelles sont-elles et comment en bénéficier ? Réponses.

En tant que jeunes créateurs d’entreprise, recherchez-vous un financement ou un dispositif financier pour booster votre activité ? Profitez des aides qui vous sont dédiées selon la nature et le secteur de votre activité et dans lesquels vous investissez. Elles proviennent généralement de la collaboration de l’État avec les partenaires économiques locaux comme les incubateurs ou les organismes régionaux qui se chargent du développement économique.

L’ACCRE

On cite parmi elles l’Aide aux chômeurs créateurs et repreneurs d’entreprise, la plus connue. Il s’agit d’une exonération totale ou partielle des charges sociales durant la première année d’exercice. Elle fait ensuite bénéficier d’un taux réduit pendant la seconde et la troisième année. Cependant, le jeune créateur d’entreprise qui y est éligible doit s’acquitter de la CSG et de la CRDS, les cotisations relatives aux accidents de travail, la retraite complémentaire, le Final et la formation professionnelle auxquelles sont soumis tous les entrepreneurs. Ceux âgés entre 18 et 26 ans peuvent donc y prétendre, de même ceux qui créent ou reprennent une entreprise, suivant certains critères bien définis.

Je deviens Entrepreneur, ex Créa Jeunes

Je deviens Entrepreneur est un autre dispositif d’aide dédié aux jeunes créateurs d’entreprise de 18 à 32 ans. Il leur offre un accompagnement complet pour réussir leurs projets. Des ateliers collectifs leur sont offerts pour cela, leur permettant de concevoir des business plans en béton ou de trouver des financements. Ce dispositif prodigue aussi des conseils pertinents dans le but de booster les chances de réussite de ces jeunes créateurs d’entreprise.

CAP ‘Jeunes, un accompagnement

CAP ‘Jeunes est une initiative de France Active, un réseau qui prend en charge la promotion du développement économique dans l’Hexagone. Elle cible particulièrement les jeunes entreprises, surtout celles gérées par les moins de 26 ans en proposant de les accompagner sur le long terme. À la fin de cette période, une prime de démarrage pouvant atteindre les 2 000 euros peut leur être versée afin de promouvoir leurs activités.

Le statut Etudiant entrepreneur

C’est un statut auquel peuvent prétendre tous les étudiants de moins de 28 ans, car leur permettant de réaliser leurs projets entrepreneuriaux tout en continuant leurs études supérieures. L’étudiant doit pour cela concevoir son projet avec le Pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat ou Pépite. Il en est de même pour les jeunes diplômés. Grâce à ce statut, les étudiants peuvent en outre accéder à des espaces de coworking et profiter des services de coaching proposés par deux tuteurs, ce, dans le but de réaliser de la meilleure manière qui soit les projets en gestation. On octroie aussi aux étudiants entrepreneurs un droit à la césure dans ce contexte. Actuellement, 24 % des créateurs d’entreprise française sont des jeunes de moins de 30 ans.

Le statut Jeune entreprise universitaire

C’est un statut dédié aux entreprises de moins de 8 ans et dont, 10 % au moins de leurs capitaux sont détenus par des étudiants ou des personnes disposant depuis moins de 5 ans d’un master ou d’un doctorat. Cela peut être aussi des personnes affectées à l’enseignement supérieur et à la recherche. Les entreprises doivent ainsi participer à des activités de recherche fondamentale, appliquée ; au développement expérimental de nouveaux produits ou à l’élaboration de prototypes. Si tel est votre cas, avec, vous avez droit une exonération totale d’impôts sur les bénéfices la 1ère année et de 50 % la 2ème année. Ce statut vous allège aussi du paiement de cotisations patronales, de la taxe foncière et de la CFE durant 7 ans au maximum.

Plus de la moitié des jeunes affirment en effet qu’être chef d’entreprise est la carrière la plus intéressante pour eux. 32 % d’entre eux rêvent ainsi de créer leurs propres entreprises. Grâce à ces aides gouvernementales, ils peuvent facilement réaliser leurs rêves.

La domiciliation d’entreprise, un facteur à ne pas négliger

Si vous êtes jeune et souhaitez monter votre propre boîte, sachez que vous gagnerez beaucoup en domiciliant votre entreprise. La domiciliation influe en effet sur l’image de votre enseigne, car elle vous permet de disposer d’une adresse de siège social plus prestigieuse. Avec, vous bénéficiez aussi d’autres services comme la location de bureaux, la récupération de courriers, les formalités juridiques et autres, de quoi vous faciliter vos tâches. Pour trouver une adresse prestigieuse, pensez à faire un bon comparatif des offres proposées en ligne. Cela vous permettra de ne pas vous tromper dans votre choix.

Note globale

Variété des services
Prix effectués
Qualité de l’accueil
Réactivité