Accueil > Domiciliation Entreprise > Concilier l’entrepreneuriat et les études : ce que vous devez savoir

Concilier l’entrepreneuriat et les études : ce que vous devez savoir

Aujourd’hui, nombreux sont les étudiants qui concilient travail et études. D’autres créent leur propre entreprise tout en continuant leurs études. Si vous voulez aussi faire comme eux, cet article vous livre des informations là-dessus.

Concilier études et entrepreneuriat : les avantages

Concilier études et entrepreneuriat promet de multiples avantages, c’est pour cela que les étudiants sont nombreux à se lancer. En cumulant les deux, vous allez bénéficier d’un statut particulier. Pour en profiter, il convient d’avoir l’âge requis dont moins de 28 ans et avoir votre baccalauréat ou un niveau équivalent. A cela doit s’ajouter un projet pertinent si vous voulez vraiment jouir du statut étudiant-entrepreneur, un statut national. Notez que pour savoir si le projet est de qualité, il doit être évalué par l’organisme compétent : le comité d’engagement du PEPITE ou Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (réparti sur tout le territoire français).

On compte aujourd’hui une vingtaine de PEPITE dans toute la France, leur rôle est de soutenir tous les étudiants-entrepreneurs. Pour cela, ils proposent une formation ou coaching, entièrement indispensables pour garantir la réussite des jeunes concernés. Il convient de préciser que pur réussir, il faut savoir gérer son temps car on est obligé de le répartir entre études et projet. Les PEPITE proposent aussi un espace de travail en coworking.

Parmi les plus grands avantages du statut étudiant-entrepreneur, on peut bien évidemment citer un aménagement des études afin de donner du temps aux jeunes de travailler sur leur projet entrepreneurial. Les jeunes diplômés bénéficient d’autres avantages intéressants notamment une prolongation de tous les avantages perçus en tant qu’étudiant à savoir la couverture sociale ou les aides en matière de restauration et transports. Ce qui est indispensable car cela les aide énormément  au moment où ils commencent aussi la vie professionnelle.

Avec un statut étudiant-entrepreneur, vous gagnerez davantage de crédibilité dans le milieu professionnel, cela prouve votre grande volonté à réussir et votre capacité à gérer deux choses en même temps. D’ailleurs, vous recevrez, grâce à ce statut, ce qu’on appelle D2E ou Diplôme d’Etablissement Etudiant Entrepreneur. A ce stade là, vous avez déjà acquis toutes les bases de l’entrepreneuriat pour allez plus loin dans votre projet. Vous vous êtes déjà familiarisé avec le management et la relation avec les clients. De toutes les façons, des tuteurs seront toujours là pour vous accompagner.

De nos jours, les étudiants sont de plus en plus nombreux à se lancer, ils sont conscients des avantages que ce statut peut apporter dans leur future vie professionnelle. Voici d’autres avantages incontestables qui devraient vous inciter à concilier études et entrepreneuriat :

  • Exonération d’impôt sur les bénéfices durant l’année de création de votre entreprise mais peut aussi s’étendre à la deuxième année de son existence
  • Exonération de cotisation foncière des entreprises
  • Exonération de taxe foncière
  • Possibilité de signer un CAPE ou Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise.
  • Exonération de cotisations patronales concernant le personnel, etc.

Quelques conseils qui peuvent vous aider

Pour obtenir ce statut, il faut non seulement remplir les conditions mais aussi envoyer votre dossier de candidature à un PEPITE près de chez vous où votre projet sera évalué par des représentants d’établissement, des partenaires des PEPITES, etc. Votre sérieux et la qualité de votre projet seront vérifiés de près. Si l’évaluation est positive, le ministère vous délivrera le statut. Faites donc en sortes d’avoir un projet de qualité et prouvez que vous aider quelqu’un de sérieux et responsable. N’hésitez pas de vous informer sur les aides au financement dédiées aux jeunes qui décident de concilier études et entrepreneuriat. Parmi elles, on retrouve l’Aide Créa Jeunes qui propose un accompagnement à tous les étudiants (entre 18 et 32 ans) qui ont un projet de qualité. Une formation est proposée pour les aider en plus d’une aide financière leur permettant de couvrir les dépenses nécessaires pour lancer leur projet. Ensuite, on retrouve le programme CAP’Jeunes dédié aux jeunes en dessous de 26 ans qui recherchent un emploi et en même temps ont un projet d’entreprise intéressant. Le programme est indispensable sachant que les jeunes concernés pourront bénéficier du soutien de France Active et d’un montant de 2000 euros (aide offerte sous certaines conditions).

Note globale

Variété des services
Prix effectués
Qualité de l’accueil
Réactivité